Balaïtous, un grand sommet

Le Balaïtous (3144 m) est un des « grands sommets » de la ligne de partage pyrénéenne :
>> En partant de l’océan Atlantique et de l’ouest, le Balaïtous est le premier sommet de la ligne frontière des Pyrénées dont l’altitude dépasse les 3000 m. Avant lui, pour figurer au palmarès, il manque 26 m au Palas qui doit se contenter d’être le tripoint des régions Aquitaine / Midi-Pyrénées / Aragón.
>> Le Balaïtous et 2 de ses arêtes se trouvent sur la ligne de partage entre les bassins de l’Adour (Atlantique) et de l’Ebro (Méditerranée).
>> Le Balaïtous est un sommet massif et complexe, convergence de 7 arêtes délimitant au moins 5 cirques dont 4 avec des glaciers, même s’ils sont en régression permanente.
>> C’est un des rares sommets des Pyrénées dont aucune voie d’accès, y compris les 2 voies dites normales, ne sont faciles. A ce titre, il a été surnommé par Russel, l’homme de la concession et des grottes du Vignemale, le Cervin des Pyrénées.
>> C’est un sommet discret, qui ne se laisse pas voir de n’importe où, difficile à identifier car souvent masqué par ses contreforts et sommets satellites. Pour l’alpiniste, c’est un gage d’esthétique que de découvrir au dernier moment le signal du sommet après une longue montée dans des conditions pas toujours faciles.
>> C’est aussi un grand sommet qui a marqué l’histoire du pyrénéisme car l’alpiniste anglais Charles Packe, qui pensait en réaliser glorieusement la première ascension en septembre 1864, a découvert en arrivant au sommet un cairn et des vestiges du séjour en 1825 de 2 géodésiens, Pierre Peytier et Paul-Michel Hossard, venus réaliser les relevés nécessaires à l’établissement de la première carte de cette partie des Pyrénées.

Entre la Grande Fache et le pic d'Arriel, la ligne A/M passe par le Balaïtous et coïncide avec la frontière France-Espagne sur 13 km
Entre la Grande Fache et le pic d’Arriel, la ligne A/M passe par le Balaïtous et coïncide avec la frontière France-Espagne sur 13 km
En montant sur l'arête est du Balaïtous, partage A/M
En montant sur l’arête ouest du Balaïtous qui partage les eaux A/M.

L’arête frontière et ligne de partage A/M qui passe par le signal tripode du Balaïtous sépare les vastes communes d’Arrens-Marsous (101 km² ; Midi-Pyrénées ; France) et de Sallent de Gállego (162 km² ; Aragón ; Espagne). Le panorama depuis le sommet est superbe et on ne s’en lasse pas bien qu’il faille déjà penser à la descente jamais facile.

Photo balaitous vers vignemale
Depuis le sommet du Balaïtous, vers l’est, le partage des eaux A/M jusqu’au Vignemale.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *