Baltique, Kattegat, Skagerrak

Alignements de phares limitent la Manche et la mer du Nord.  En haut à droite le Skagerrak

A l’est de la mer du Nord : la mer Baltique est une mer « intracontinentale » (à l’intérieur d’un seul continent) qui se situe à l’est de la mer du Nord, mer bordière de l’océan Atlantique. La planche cartographique ci-dessus représente les limites officielles entre l’Atlantique, la Manche, la mer du Nord et le Skagerrak, entrée maritime vers la mer Baltique.
-> bel extrait vidéo d’une chanson du film « Wonderful Kobenhavn » iCi ! Merci MarieJo !

La Baltique, une mer intracontinentale au coeur de l’Europe du Nord.

La mer Baltique a une superficie de 365.000 km² presque identique à la superficie de l’Allemagne (357.021 km²). Elle est reliée à l’océan Atlantique  par les larges détroits du Kategatt et du Skagerrak entre Danemark, Suède et Norvège.

Quelques particularités géographiques
> Golfes : la mer Baltique est composée d’un corps central et de trois golfes bien marqués : Botnie au nord, Finlande et Riga à l’est.
> Pays : neuf Pays sont riverains de la mer Baltique. Dans le sens des aiguilles d’une montre : Suède  Finlande  Russie  Estonie  Lettonie  Lituanie  Pologne  Allemagne  Danemark.
> Capitales : onze grandes villes ont un accès maritime direct à la mer Baltique dont cinq capitales : Stockholm, Helsinki, Tallin, Rīga et København.
> Profondeur : la mer Baltique est une mer peu profonde, 55 m en moyenne avec un maximum dans la fosse de Landsort (- 459 m) au sud de Stockholm.
> Pollution : malgré les efforts importants des Pays riverains et de l’Europe, la mer Baltique reste une mer très polluée : beaucoup d’épaves et de munitions issues des guerres ; rejets industriels et domestiques ; eutrophisation et manque d’oxygène.
> Glace : la mer Baltique gèle en hiver en commençant par les zones côtières moins salées et peu profondes. La banquise ainsi formée est très variable suivant les années mais a tendance à diminuer avec le réchauffement climatique. Cependant les golfes de Botnie, Finlande et Riga  sont le plus souvent totalement pris par les glaces en hiver.
> Russie : la Russie peut accéder à la mer Baltique depuis Sankt-Petersburg (deuxième ville russe après Moskva/Moscou) par le golfe de Finlande. Un deuxième accès russe, navigable en hiver, se fait par l’enclave (oblast) de Kaliningrad (15.125 km²) située entre la Lituanie et la Pologne.
> Lacs : trois des plus grands lacs naturels européens sont visibles sur la cartographie ci-dessus : Ladoga (Russie), Vänern et Vättern (Suède).
> Îles : Gotland est la plus grande île de la mer Baltique, dépendante de la Suède, au sud de Stockholm. Öland est également suédoise. L’île de Bornholm, bien que plus proche de la Suède est sous la souveraineté du Danemark.
> Romans : le célèbre écrivain suédois, Henning Mankell, met bien en scène l’atmosphère particulière de la mer Baltique dans quelques-uns de ses romans. Par exemple : Profondeurs  Les chaussures italiennes  Un paradis trompeur Les bottes suédoises.

Les limites des mers entre Norvège, Suède et Danemark.

> Partage : C’est la presqu’île du Jütland (en allemand ; Jylland en danois) qui sépare la mer Baltique de la mer du Nord (Atlantique). L’Elbe (en allemand ; Labe en tchèque) se jette dans l’Atlantique en Allemagne à Cuxhaven (Niedersachsen), à l’ouest de la base du Jütland. L’Odra (en polonais ; Oder en allemand), qui naît comme le Labe en Tchéquie, se jette à Świnoujście (Pologne), au sud de la mer Baltique,  à 3,6 km à l’est de la frontière avec l’Allemagne.
> Détroits : Deux larges détroits forment un espace maritime de transition entre la mer du Nord et la mer Baltique :
   Skagerrak entre Norvège et Danemark au nord du cap Skagen (57°44’45″N 10°39’8″E), pointe septentrionale du Danemark.
   Kattegat (signifie châtière en  néerlandais) entre Danemark et Suède.
> Détroits bis : Trois détroits étroits constituent la limite officielle définie par l’Organisation Hydrographique Internationale entre mer Baltique et Kattegat :
   • Lillebælt (littéralement Petit Détroit) et Storebælt (Grand Détroit) entre les îles du Danemark.
   • Øresund entre l’île danoise de Sjælland et la Suède.

 

4 réflexions au sujet de « Baltique, Kattegat, Skagerrak »

    1. Non Marie Jo, il me manque absolument les références de ta chanson d’enfance qui « monte le Skagerrak… ». On doit pouvoir en faire quelque chose d’intéressant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *