Canaries, un archipel à pied

Parmi les onze îles de l’archipel des Canaries (islas Canarias), les huit plus grandes sont habitées. Par ordre de superficie décroissante : Tenerife • Fuerteventura • Gran Canaria • Lanzarote • La Palma • La Gomera • El Hierro • La Graciosa.
2,1 millions d’habitants se répartissent sur ces huits îles qui constituent une des 17 communautés autonomes d’Espagne. La Comunidad Autónoma de Canarias est très proche, en superficie comme en population, de l’Euskadi.
Des armoiries et deux hymnes pour les Canaries : > armoiries   > hymne traditionnel     > hymne officiel depuis 2003       
Les trois îles les plus petites sont des réserves inhabitées : Alegranza et Montaña Clara au nord de La Graciosa sont interdites au public sauf autorisation particulière difficile à obtenir ; Los Lobos entre Lanzarote et Fuerteventura se visite seulement à la journée à partir du port de Corralejo (Fuerteventura).
Ages volcaniques L’archipel des Canaries a émergé des fonds de l’océan Atlantique suite à des éruptions volcaniques. Les 2 îles les plus récentes sont à l’ouest. El Hierro est la plus jeune avec 1,1 Ma (millions d’années) suivie de La Palma (1,7 Ma). Les autres îles sont beaucoup plus anciennes même si elles restent jeunes d’un point de vue géologique. Par ordre d’âge décroissant : Fuerteventura (20,5 Ma) • Lanzarote et les îles du nord (15,5 Ma)Gran Canaria (14,5 Ma)La Gomera (12,0 Ma)Tenerife (8,0 Ma).

Regard à la loupe sur l’archipel pour préparer un périple en marge du tourisme dévastateur.

On peut s’étonner de la présence de cet article canarien sur le site web de notre fameuse ligne A/M ? Quelques explications de notre intérêt pour ces îles atlantiques, géographiques, volcaniques et géologiques.
1 – C’est dans l’archipel des Canaries que l’on trouve le point culminant de l’océan Atlantique, le pico Teide (3718 m) qui est aussi le plus haut sommet d’Espagne. Savez-vous quel est le point culminant de la mer Méditerranée ? Réponse iCi !
2 –
Parmi les onze îles Canaries, on trouve quelques références géographiques importantes. Le Teide à Tenerife bien sûr, on vient de le dire. Mais aussi à El Hierro, les extrémités sud et ouest de l’Espagne.
3 – Toujours à El Hierro, l’extrémité ouest désignait également le méridien zéro historique qui a été utilisé jusqu’en 1792 pour l’établissement des premières cartes.
4 – Enfin notre association géographique aime aussi la marche et la géologie. Et les îles Canaries sont un paradis pour qui aime marcher dans des lieux aussi sauvages et étonnants. Il y fait bon l’hiver pour marcher au long cours. Certes le tourisme de masse défigure quelques coins des côtes canariennes mais ces îles restent avant tout très sauvages pour qui aime sortir des sentiers battus.
5 – Enfin les îles Canaries font partie de l’Espagne, grand pays de la ligne A/M (33% de sa longueur totale). Et elles ne sont qu’à 97 km des côtes marocaines, autre grand pays de la ligne A/M à son « terminus sud ».

Canaries orientales
Il s’agit du groupe des îles Canaries les plus proches de la côte africaine, au sud du Maroc (97 km au plus près). Six îles dont les trois plus grandes sont habitées : Fuerteventura Lanzarote La Graciosa. Les trois îles les plus petites sont des réserves naturelles, seule Los Lobos peut se visiter à la journée. Ces îles sont idéales pour la marche au long cours dans un décor volcanique toujours exceptionnel. Le relief partout présent reste à faible altitude ce qui limite les dénivelés à franchir.

Lanzarote, Fuerteventura, La Graciosa, trois îles idéales pour les marcheurs.
La Graciosa, petit paradis !

Canaries occidentales
Il s’agit du groupe des cinq îles les plus éloignées des côtes de l’Afrique : Tenerife • Gran Canaria • La Palma • La Gomera • El Hierro. Elles sont toutes habitées. Il y a trois en forme de triangle et deux circulaires. Ce sont toutes des îles montagneuses avec certains sommets à haute altitude dont le fameux Teide (3718 m), point culminant de l’Espagne. Cela rend la marche au long cours, si l’on ne triche pas avec des véhicules, plus physique que dans les Canaries orientales. Les étapes seront peut-être plus courtes mais avec des panoramas vus de haut.

Exploration de Tenerife et El Hierro à pied

Après un premier périple à pied vers Tenerife et El Hierro fin 2017 (cf planche ci-dessus), suite de l’exploration de ces îles fin 2018 en commençant par La Palma, l’île du nord-ouest, la deuxième plus élevé après Tenerife. Puis La Gomera, l’île historique, escale de 3 des 4 périples de Cristóbal Colón (Cristoforo Colombo de naissance à Genova, Italie) vers ce qu’il croyait les Indes et qui était les Amériques.

Anglet > Bilbao > Tenerife > La Palma > La Gomera > Tenerife > Bilbao > Anglet (13 décembre 2018 au 11 janvier 2019)
Bilbao  Euskadi > Canarias vers La Palma La Palma 2  Bejenado  Caldera de Taburiente  La Palma 5  ruta de los Volcanes  faro de Fuencaliente  Tazacorte  roque de los Muchachos  après le refuge  La Palma 11  noël à La Palma 12  vers La Gomera 

> à suivre chaque jour sur la page Ligne de Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *