Détroit de Gibraltar

Le détroit de Gibraltar est la limite géographique qui sépare l’océan Atlantique, 2ème plus grand océan de la planète (derrière l’océan Pacifique), et la mer Méditerranée, mer intercontinentale. Ce détroit est le seul passage maritime entre l’Atlantique et la Méditerranée. A ce titre, il est un « phare » pour notre association, au même titre que Tarifa, pointe sud de l’Espagne dans le détroit et également départ d’un grand chemin en mai 2015.

L’appellation Gibraltar vient de l’arabe déformé Djebel Tarik, Tarik étant le prénom du général musulman (طارق بن زياد = Tarik Ibn Ziyad)  qui franchit le détroit en l’an 711 pour conquérir la péninsule ibérique. Gibraltar est également le nom du petit territoire britannique (6,8 km², 30000 habitants) connu pour son rocher calcaire visible de loin (426 m d’altitude) et occupé par quelques 250 singes, des macaques berbères protégés.

C’est donc par définition que la ligne A/M passe par ce détroit. Rappelons que nous avons choisi la convention plus précise suivante : la ligne A/M passe par le point le plus sud de l’Espagne, la punta de Tarifa,  et le point le plus nord du Maroc, le Ras Qassarin. Cette convention n’influence le tracé terrestre de la ligne A/M que sur quelques km, au nord comme au sud du détroit.

Photo commentée gibraltar

La belle photo ci-dessus, réalisée depuis la navette américaine Endeavour, montre bien, outre le détroit de Gibraltar, les caps représentatifs des côtes espagnoles et marocaines, ainsi que quelques massifs de montagnes enneigées, notamment la Sierra Nevada qui culmine au Mulhacén (3478 m), point le plus élevé de l’Espagne continentale et partage des eaux A/M.

Le détroit de Gibraltar est une voie maritime internationale délimitée officiellement de la manière suivante :
> A l’est, la ligne de 24 km reliant la Punta de Europa (rocher de Gibraltar, Royaume-Uni) et la Punta Almina (Ceuta, Espagne).
> A l’ouest, par une ligne de 45 km reliant le Cabo de Trafalgar (Barbate, Andalucía, Espagne) et le Cap Spartel (Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Maroc).
Entre ces 2 lignes, le détroit a une longueur de 59 km. Sa largeur minimale est de 14,4 km. Sa profondeur maximale est de -950 m.
Le détroit de Gibraltar constitue la deuxième voie maritime la plus parcourue de la planète après la Manche. Entre 250 et 300 navires franchissent chaque jour le détroit (≈ 100 000 navires par an). D’où l’instauration, pour des raisons de sécurité, d’un dispositif de séparation du trafic. Contrairement aux routes britanniques, on navigue ici à droite, avec un couloir de séparation, interdit au trafic longitudinal, d’une largeur de 0,5 mille (926 m).
Pour terminer, notons que le système des courants dans le détroit de Gibraltar est complexe. Il dépend de la profondeur et de la position dans le détroit, de la salinité (la Méditerranée est toujours plus salée), de la température, des marées et des vents. Globalement la Méditerranée ayant un climat plus sec et donc une évaporation plus grande que l’Atlantique, bien loin d’être compensée par les apports de ses fleuves, c’est toujours l’Atlantique qui fournit de l’eau à la Méditerranée (qui sinon s’abaisserait de 1 m par an) pour un débit de l’ordre d’un million de m³/s, soit environ 150 fois le débit moyen du Danube… Ça nous laisse rêveur ! Cette belle vidéo sur les courants marins le montre.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *