Du Sněžník au Puy-en-Velay

Pour lire cet article en allemand, c’est iCi
Diesen Artikel auf deutsch lesen, hier klicken

> Courtes vidéos que l’on retrouve dans cet article : montée au Sněžník • panorama du Sněžník • Donau • Grein • Wilder Kaiser • bateau Brunnen • bateau Schiller • Thunersee • Aar • Fribourg
> La trace kml de l’ensemble de ce chemin (utilisable directement sur Google Earth) est disponible sur simple demande iCi.


Après mon périple de mai 2016 de São Vicente à Palos, au sud de la péninsule ibérique, voici un nouveau périple sans guide qui suit en grande partie le réseau des Jakobsweg (= chemin de Compostelle / camino de Santiago) européens.

Le projet
L’idée était de commencer ce chemin à l’extrémité nord de la ligne A/M, sur la frontière entre la Pologne (district de Kłodzko) et la Tchéquie (commune de Dolní Morava, Pardubicky). C’est ici que la ligne A/M quitte le bassin de l’Elbe / Labe (mer du Nord, Atlantique) et rencontre le bassin de l’Oder, fleuve qui se jette dans la mer Baltique. Pour rajouter un peu d’esthétique géographique, le départ se fera en passant au sommet du Králický Sněžník (1424 m, Śnieżnik Kłodzki pour les polonais). Le nom tchèque de cette montagne vient de Králiky, la commune tchèque de la ligne A/M au sud du sommet, et de Sněžník un mot dérivé de neige. Il s’agit du point culminant du massif des Sudètes orientales (Jesenická oblast en tchèque ; Sudety Wschodnie en polonais) dont la crête frontière porte l’extrémité de la ligne A/M, à 7,3 km au sud-ouest du sommet. Voir ci-dessous et aussi la page Points extrêmes

Point de départ de ce périple au Králický Sněžník (1424 m)
Départ le 2 août 2016 en passant au Králický Sněžník (1424 m)
Le Puy-en-Velay avec ses édifices religieux au sommet de pitons volcaniques
Fin du périple le 21 septembre 2016 au Puy-en-Velay

L’objectif était de rejoindre, par une grande diagonale européenne, Le-Puy-en-Velay (FranceAuvergne-Rhône-Alpes), ville connue par les pèlerins du chemin de Compostelle le plus fréquenté de France (Voie du Puy = Via Podiensis). Ce nouvel itinéraire, plus au sud et à l’est que le chemin parcouru en 2015 de Prague à Anglet, est venu enrichir ma collection de caminos (photo ci-dessous).

Un nouveau périple en vert avant de passer en jaune ! ©plblaix

Réalisation
Cette marche de 1800 km entre Dolní Morava et Le-Puy-en-Velay a été réalisée en 51 jours du 2 août au 21 septembre 2016.

carte-chemin-sneznik-le-puy

Tchéquie, le départ     courtes vidéos iCi et iCi
Tout a commencé avec Martin, le maire-adjoint de Králíky qui m’a très bien accueilli à deux reprises dans sa mairie (webcam).
Depuis l’excellent gîte Vilemína de Dolní Morava jusqu’à la frontière avec l’Autriche au sud de Mikulov, j’ai marché 250 km. Cette distance inclut 5 km en Pologne (vers le refuge Hala pod Śnieżnikiem) et 5 km sur la frontière Pologne / Tchéquie.
Les quatre premiers jours ont souvent croisé le partage des eaux mer du Nord / mer Noire et j’ai pu rencontrer les élus de six communes de la ligne A/M (photos ci-dessous).

carte-chemin-en-tchequie

planche-photos-elus-tchequie

Très longue Autriche    courtes vidéos iCi et iCi et iCi
Depuis la frontière  entre Mikulov (Tchéquie) et Drasenhofen (Autriche) jusqu’à la traversée du Rhin sur la frontière entre Meiningen (Autriche) et Rüthi (Suisse), j’ai marché 789 km incluant une traversée de 17 km dans la « poche » de Berchtesgaden (Bayern, Allemagne), au niveau de la ville thermale de Bad Reichenhall
.
J’ai franchi sous une pluie diluvienne la ligne A/M entre Tirol et Vorarlberg à l’Arlberg pass (1793 m) qui est aussi le point culminant de ce périple. Ce col se trouve au-dessus de deux des 58 tunnels de la ligne A/M : un tunnel ferroviaire (10,6 km) et un routier  (14 km, le 5
ème plus long du monde). De part et d’autre du col, j’ai rencontré les élus de trois communes de la ligne A/M (photos ci-dessous).

carte-chemin-en-autriche

planche-photos-elus-autriche

Suisse des lacs     courtes vidéos iCi et iCi et iCi et iCi et iCi !
Depuis la traversée du Rhin sur la frontière entre Meiningen (Autriche) et Rüthi (Suisse) jusqu’à la frontière entre Bardonnex (Suisse) et St-Julien-en-Genevois (France), j’ai marché 421 km. Cette partie du chemin longe ou traverse pas moins de huit lacs suisses dans un environnement de montagne exceptionnel. Et au niveau d’Interlaken, la vue sur les quatre 4000 m suisses du partage est inoubliable.
J’ai franchi le partage des eaux Rhin / Rhône entre les communes de Orny et Eclépens, le long du canal d’Entreroches, le plus ancien (1648) des onze canaux de la ligne A/M. Au passage à Lausanne, j’ai rencontré le directeur de la communication de la plus grande commune suisse de la ligne A/M.

carte-reduite-chemin-en-suisse-et-france

planche-photos-elus-france

France vers mes racines
Depuis la frontière entre Bardonnex (Suisse) et St-Julien-en-Genevois (France) jusqu’au Puy-en-Velay (Auvergne-Rhône-Alpes), j’ai marché 340 km. Sans l’avoir prévu lors de ma préparation, je suis passé par St-Jean-de-Chevelu (Savoie), le lieu de mes racines et souvenirs d’enfants. J’y ai rencontré au cours d’un repas l’association BMR de mes cousins, tous descendants de Benoît Million-Rousseau depuis 1639.
J’ai franchi le Rhône (pour la 2ème fois après le pont de Genève) entre les communes de St-Alban-du-Rhône (département de l’Isère) et Chavanay (département de la Loire). Ce pont sur le Rhône est le point le plus bas (140 m) de l’ensemble de ce périple.
J’ai franchi une dernière fois la ligne A/M au Tracol (1030 m), partage des eaux Rhône / Loire au-dessus de l’ancien tunnel ferroviaire du Tracol (2400 m de longueur, future voie verte) entre les communes de St-Sauveur-en-Rue (département de la Loire) et Riotord (département de la Haute-Loire). J’ai eu le plaisir de rencontrer le 19 septembre les élus de ces deux communes de la ligne A/M (photo ci-dessus).
Cinq km avant Le-Puy-en-Velay, terminus de ce chemin de 1800 km, j’ai franchi, avec Bernard venu à ma rencontre, la Loire à Brives-Charensac. C’était le quatrième grand fleuve de la ligne A/M traversé avec le Danube, le Rhin et le Rhône.

planche-donau-rhein-rhone-loire

planche-tunnel-tracol

Citer tous les gens merveilleux qui m’ont encouragé, accueilli, accompagné serait un trop grand risque d’oubli. Je les laisse se reconnaître en les remerciant de tout mon coeur. Ils font définitivement partie de mon périple autour de la Ligne.
Une mention spéciale toutefois pour les deux personnes qui sont venues à ma rencontre le 21 septembre, jour de mon arrivée au Puy-en-Velay :

> Franck : patron belge de la nouvelle Brasserie Lascaux à Montignac.
> Bernard : marcheur, voyageur, vagabondeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *