Río Guadiana

Le río Guadiana est un des 20 grands fleuves de la ligne A/M. C’est aussi un des 4 fleuves internationaux de la péninsule ibérique, avec le Tajo (Tejo au Portugal), le Duero (Douro) et le Miño (Minho). A noter que le Miño a son bassin versant qui ne remonte pas jusqu’à la ligne A/M (voir fleuves « orphelins »).
Le bassin versant du Guadiana jouxte le bassin du Guadalquivir au sud, et celui du Tajo au nord.
Les affluents principaux du Guadiana sont de l’amont vers l’aval :
– en rive droite : Gigüela (qui reçoit le Zancara) ; ribeira do Vascão (au Portugal, frontière entre Alentejo et Algarve) ; ribeira de Odeleite
– en rive gauche : Jabalon  ; Zújar ; Chanza / Chança (également frontière entre Espagne et Portugal).

Le Guadiana en chiffres
> Longueur totale = 818 km La véritable longueur du Guadiana en Espagne dépend des hypothèses controversées concernant sa source. On distingue 4 tronçons, de l’amont vers l’aval :
• 455 km en Espagne
• 65 km sur la frontière Espagne / Portugal
• 140 km au Portugal dans la région dénommée Alentejo.
• 51 km sur la frontière Espagne / Portugal, dernier tronçon du Guadiana avant son embouchure dans l’Atlantique (golfe de Cadix) entre Ayamonte (Andalucía, Espagne) et Vila Real de Santo António (Algarve, Portugal).
> Apports moyens du bassin = 123 m³/s. Ces apports n’atteignent pas tous l’océan du fait de l’utilisation de l’eau et de l’évaporation. C’est pourquoi pour les fleuves du sud, il n’est souvent pas représentatif de parler de débit moyen à l’embouchure.
> Superficie du bassin versant : 67.148 km², partagé entre les 2 pays de la péninsule ibérique :
• 55.528 km² (82,7 %) en Espagne : Castilla-La Mancha (48%) ; Extremadura (42%) ; Andalucía (10%).
• Portugal : 11620 km² (17,3 %) dans l’Alentejo puis l’Algarve.
> Source(s) du Guadiana : déterminer un lieu unique et précis pour la source du Guadiana n’est pas chose facile et il n’y a pas consensus sur cette question. Il existe d’ailleurs une expression populaire en Espagne, « ser como el Guadiana » (être comme le Guadiana) qui signifie « disparaître à intervalles irréguliers ». La source « conventionnelle », à basse altitude (608 m) est une résurgence dénommée Ojos de Guadiana (Yeux du Guadiana) sur la limite entre les communes de Villarubia de los Ojos et Daimiel (Castilla-La Mancha).
> Point culminant du bassin versant (à différencier de l’altitude de la source du Guadiana) : Il se trouve dans les Montes de Toledo au pic nommé Risco de la Villuerca à 1600 m d’altitude, entre les communes de Cañamero (versant Guadiana) et de Navezuelas (versant Tajo), toutes 2 en Extremadura (Cáceres). On y trouve une base militaire abandonnée et des antennes de télécommunications. Une route carrossable mène au sommet qui serait la plus haute d’Extremadura.
La ligne A/M surplombe le bassin du Guadiana sur une longueur de 224 km encadrée par les tripoints de bassins suivants :
> En venant du nord, le tripoint Tajo / Guadiana / Júcar, vers 1180 m d’altitude où passe l’autoroute A40 Toledo <> Cuenca.
> Au sud, le tripoint Guadiana / Guadalquivir/ Júcar,  vers 1030 m d’altitude sur la commune de Robledo (Castilla-La Mancha).

Carte bassin guadiana
L’immense retenue du barrage d’Alqueva est visible sur cette carte.
Carte grands fleuves ibériques
Les 8 grands fleuves de la péninsule, dont 4 sont internationaux.

Les deux principales villes traversées par le Guadiana sont Mérida et Badajoz en Extremadura.
Trois « caminos de Santiago de Compostela«  traversent le río Guadiana :
> le camino Manchego (Ciudad Real > Toledo), à l’embalse de El Vicario, entre les 3 communes de Ciudad Real, Carrión de Calatrava et Miguelturra (Castilla-La Mancha).
> la vía de la Plata (Sevilla > Santiago) et le camino Mozarabe (Almería/Granada/Málaga > Mérida), sur le pont romain (1ersiècle) de Mérida (Extremadura).

Puente de hierro du camino manchego sur le Guadiana (source
Puente de hierro du camino manchego sur le Guadiana (source wiki matarredon)
Pont romain (1er siècle) sur le Guadiana à Mérida. © plblaix
Pont romain (1er siècle) sur le Guadiana à Mérida (jonction Mozarabe et Plata) © plblaix

Une particularité du río Guadiana est que son lit naturel est interrompu, dans l’Alentejo portugais, par le barrage d’Alqueva, créant le plus grand lac artificiel de l’Union européenne : une superficie de 250 km² et un volume d’eau de 4,15 milliards de m³ soit par exemple, 9 fois la superficie et plus de 3 fois le volume de la retenue de Serre-Ponçon, plus grand lac artificiel français.

Photo retenue alqueva

Les travaux du barrage d’Alqueva (96 m de hauteur en béton) ont démarré en 1976. Après une interruption du chantier de près de 16 ans (entre 1978 et 1995), le remplissage de la retenue a débuté en 2002.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *