Les fleuves sont notre raison d’être …

73 fleuves ont leur bassin versant qui remonte jusqu’à la ligne de partage des eaux entre l’Atlantique et la Méditerranée dont :
→ 31 fleuves atlantiques
→ 42 fleuves méditerranéens.
Sur ces 73 fleuves, 20 fleuves ont un bassin versant supérieur à 10.000 km², une limite couramment retenue pour distinguer les grands fleuves des fleuves côtiers.

Le tableau ci-dessous liste l’ensemble des fleuves concernés.
Nota : Un tableau beaucoup plus détaillé est disponible pour les membres de l’association (en s’identifiant). C’est ici !

Tableau simplifié fleuves
Un tableau beaucoup plus détaillé est disponible pour les membres de l’association… C’est ici !

> Le Danube est de très loin le plus grand fleuve du partage A/M. Sur le tableau ci-contre, on a classé les 8 plus grands fleuves de la ligne A/M par ordre de superficie de bassin versant. On constate que le Danube a une superficie et un débit moyen à l’estuaire très proches de la somme des mêmes  critères des 7 grands fleuves qui le suivent dans le classement. Soit l’équation étonnante :
Danube = Rhin + Elbe + Loire + Duero + Rhône + Ebro + Tajo !

Tableau comparaison danube

> Parmi les 20 grands fleuves, 13 sont atlantiques et 7 sont méditerranéens. 9 de ces grands fleuves sont internationaux, c’est-à-dire que leur cours principal traverse plusieurs pays : Danube, Elbe, Rhin, Meuse, Rhône, Garonne, Duero, Tajo, Guadiana.
Parmi ces fleuves, le Rhin et le Guadiana ont des règlementations internationales spécifiques concernant la navigation.

4 grands fleuves de la péninsule ibériques sont internationaux. Le Miño reste loin de la ligne A/M.
Exemple de 4 fleuves internationaux. Le Miño reste « orphelin » de ligne A/M !

7 des 20 grands fleuves ont leur bassin versant qui concerne chacun plusieurs des 9 pays de la ligne A/M :
Elbe  : alimenté depuis la Tchéquie, l’Allemagne et l’Autriche
Danube : Allemagne, Suisse, Autriche, Tchéquie
– Rhin : Suisse, France, Autriche, Allemagne
– Rhône : Suisse, France
Garonne : France, Espagne (val d’Aran et versant nord de l’Aneto)
Adour : France, et Espagne pour une toute petite partie (haute vallée d’Aspe ; Quinto Real / Kintoa)
Ebro : Espagne, et France pour une toute petite partie (zone d’Irati)

> En ce qui concerne les 53 fleuves côtiers (superficie du bassin inférieure à 10 000 km2), on constate qu’ils concernent en priorité l’Espagne (30), le Maroc (19) et la France (4) dans une moindre mesure. Une explication simple : les autres pays ont la ligne A/M beaucoup trop éloignée des mers et océans pour avoir des fleuves côtiers dont le bassin versant remonterait jusqu’à la ligne. Les fleuves côtiers, plus nombreux côté Méditerrannée (35) que Atlantique (18) ont des superficies qui varient de 6394 km² à quelques km² pour les plus petits au sud de l’Espagne et au nord du Maroc. Leur longueur n’est d’ailleurs pas toujours bien connue.

> 2 grands fleuves ne sont pas mentionnés car ce sont eux qui fixent les extrémités de la ligne A/M :
– Au nord, la ligne vient buter sur le bassin de l’Oder (119000 km² ; 529 m³/s ; 854 km) qui se jette dans la mer Baltique, mer intracontinentale en dehors du champ de notre projet.
– Au sud, la ligne se termine lorsqu’elle rencontre le bassin de l’oued Ziz qui se perd dans le Sahara par évaporation et infiltration (aquifère).

> Quelques fleuves, toujours côtiers, échappent à la ligne A/M. Pour eux, on utilise dans notre association, l’appellation de « fleuves orphelins ».

> Tripoints hydrographiques : Chaque fois qu’une limite de bassin versant de fleuve coupe la ligne de partage A/M, il s’agit d’un tripoint hydrographique, convergence de 3 bassins versants de fleuves de la ligne. Il y a donc autant de tripoints hydrographiques sur la ligne A/M que de fleuves, soit 73. Très peu sont connus et signalés. Un des objectifs de notre association est de mieux les identifier. Quelques exemples :
– les 2 extrémités de la ligne A/M sont des tripoints hydrographiques : au nord, le tripoint Elbe / Oder / Danube est aussi un tripoint Atlantique / mer Baltique – mer Noire ; de même au sud, le tripoint Oum Er R’bia / oued Ziz / Moulouya est aussi un tripoint Atlantique / Sahara / Méditerranée en assimilant l’aquifère du Sahara à une mer souterraine. > points extrêmes

Tripoint pass lunghin

 – au Pass Lunghin, une borne et de multiples panneaux renseignent sans ambiguïté les marcheurs sur ce tripoint à la fois Rhin / Danube / Po et mer du Nord / mer Noire / Adriatique.

×