De nombreux chemins historiques franchissent la ligne A/M

Avant d’être traversée par les cols routiers, la ligne A/M a été franchie depuis longtemps par des grands chemins historiques. Parmi eux, de nombreux chemins de Compostelle (camino de Santiago, Jakobsweg).

Certains de ces chemins (camino Francés notamment, le chemin vers Santiago qui concentrent le plus de pèlerins) deviennent tellement fréquentés, que « l’esprit du chemin », fondé sur la sobriété, est largement menacé par les excès de la mondialisation, du commerce, du marketing et des labellisations UNESCO devenues souvent la priorité économique des régions traversées. L’appellation « peregrinos », bien connue sur les caminos, devient alors trop souvent « bicigrinos » (parfois suréquipés à vélo, en groupes bruyants avec maillots à marque) ou « turigrinos » qui peuvent atteindre des sommets dans leurs comportements de consommateurs !

Nombreux sont les pèlerins qui franchissent la ligne A/M sans la voir ni le savoir, et notre association espère contribuer à l’identification de ces lieux et à l’éveil physique et culturel des pèlerins sur ces points particuliers à l’authenticité plus incontestable que beaucoup de croyances et légendes.

Nous avons fait figurer sur la carte ci-dessous, les 25 principaux chemins de Compostelle qui franchissent chacun une ou plusieurs fois la ligne A/M. Ces chemins concernent 6 des 9 pays de la ligne A/M : Tchéquie, Allemagne, Autriche, Suisse, France et Espagne.

Ligne A/M et Compostelle... ©Pierre-Louis Blaix pour Ligne de Partage
Ligne A/M et Compostelle… © Pierre-Louis Blaix pour Ligne de Partage

 

Le tableau ci-dessous détaille les 39 franchissements de la ligne A/M par ces chemins de Compostelle.

© Pierre-Louis Blaix pour Ligne de Partage
© Pierre-Louis Blaix pour Ligne de Partage

 

Parmi les 39 franchissements recensés de la ligne A/M, celui le plus élevé, franchissable presque en toute saison, est le col (également routier) du Somport, à 1640 m d’altitude, aboutissement de la via Tolosana (voie d’Arles) et début du camino Aragonés.

Le point de franchissement saisonnier le plus élevé est le port du Marcadau (2541 m) sur une des 3 voies du Lavedan reliant directement Lourdes à l’Espagne. Attention, ce col se situe en haute-montagne. Même en été ou en automne, les conditions peuvent être très difficiles (mauvais temps ; neige au sol ; longueur et dénivelé de l’étape ; altitude). Seuls les pèlerins sportifs aguerris peuvent franchir les cols des voies du Lavedan quand les conditions s’y prêtent.

Photo somport

×