Avec les tunnels, on monte moins pour franchir la ligne A/M…

La ligne A/M constitue dans les zones montagneuses un obstacle naturel à la circulation. Les hommes ont d’abord tracé des chemins et des routes passant par les cols les plus facilement franchissables. Puis, avec l’évolution des techniques et l’essor du train, ils ont creusé des tunnels dont un grand nombre passe sous la ligne A/M.

Un des plus anciens tunnels (bien que non daté) est aussi le plus rustique et le plus court (66 m) : le tunnel de la Complacera qui relie, sous la crête de partage des eaux, les communes de Valle de Mena et de Valle de Losa (Castilla y León), creusé à l’époque pour faciliter le passage des troupeaux. Le plus ancien grand tunnel a été mis en service en 1832. Il s’agit du tunnel de navigation de Pouilly-en-Auxois (France) où passe le bief de partage des eaux du canal de Bourgogne reliant la Seine à la Saône. Et le 1er juin 2016, 184 années plus tard, les suisses ont inauguré le plus long tunnel ferroviaire du monde, dit Saint-Gothard de base (GBT), 2 tubes de 57 km de longueur chacun !

D’un extrême à l’autre, il y a au total 71 tunnels (pour 63 sites car il y a 8 tunnels à deux tubes) recensés sous la ligne A/M (longueur cumulée de 502 km) au service de différents usages : ferroviaire ; voie verte (anciens tunnels ferroviaires déclassés) ; tunnels fermésroutier ; navigationtransfert d’eau (canaux de transfert entre bassins ou galerie en charge pour la production hydroélectrique).

A partir de ce tableau on peut faire la synthèse suivante :
> 63 % des longueurs de tunnels sont ferroviaires, 20 % routiers, 10 %  pour les transferts d’eau.
> 2 tunnels de navigation (8,2 km), peu connus, représentent une spécificité uniquement française. Voir aussi canaux.
> La Suisse est le grand pays des tunnels avec 19 tunnels passant sous la ligne A/M d’une longueur cumulée de 295 km. Ceci s’explique par la zone la plus montagneuse de la ligne A/M, difficile à franchir, mais aussi par la politique déterminée de la Suisse pour limiter les poids lourds en instaurant dans certaines zones le ferroutage obligatoire.
> La France arrive en 2ème position en longueur de tunnels (84 km pour 17 tunnels), mais avec 211 km de tunnels en moins que la Suisse !
> L’Espagne avec 17 tunnels sous la ligne A/M devance la France. A noter aussi que l’Espagne avec 9 tunnels routiers (dont 2 franco-espagnols) est en tête de tous les pays concernés.

Ces 71 tunnels représentant 63 sites sont par pays :
Tchéquie : Třebovice ∗ Triebitz ∗ Hřebečský ∗ Špičácký.
Allemagne : Altmühlüberleiter ∗ Bildwasentunnel.
Autriche : Arlberg train ∗ Arlberg route.
Suisse : Vereina ∗ Albula ∗ San Bernardino ∗ Saint-Gothard de base  ∗ Saint-Gothard train ∗ Saint Gothard route ∗ Furka de base – Furka sommital ∗ Jungfraubahn ∗ Lötschberg ∗ Lötschberg de base ∗ Mormont ∗ Mont-Sagne route ∗ Mont-Sagne train ∗ Crosettes ∗ Mont-Russelin.
France / Suisse : Mont-d’Or.
France : Culmont ∗ Balesmes-sur-Marne ∗ Blaisy-Bas ∗ Pouilly-en-Auxois ∗ Echarmeaux ∗ Violay ∗ Terrenoire ∗ Tracol ∗ Roux Saint-Cirgues ∗ Marqueirès ∗ La Fenille ∗ Montpezat ∗ Montahut ∗ Lanoux ∗ Puymorens train ∗ Puymorens route ∗ Carol.
Andorre : Envalira.
France / Espagne : Bielsa ∗ Somport route ∗ Somport train désaffecté.
Espagne : Vielha ∗ Belate ∗ Uitzi ∗ Etxegarate ∗ Otzaurte ∗ Arlabán  ∗ Albertia ∗ Goiuri-Odona ∗ Complacera ∗ Engaña ∗ Piqueras ∗ Villar-del-Campo ∗ Cabrejas ∗ Villarejo ∗ Cabanillas ∗ Horna ∗ Torralba.

Nota : un tableau complet rassemblant les caractéristiques de ces 71 tunnels est disponible iCi pour les membres de l’association dans l’espace adhérents (nécessité de s’identifier). Nous comptons sur les adhérents pour nous faire part de leurs suggestions afin de fiabiliser ces données et découvrir le cas échéant d’autres tunnels qui auraient été oubliés sous la ligne.

×