L’unique étape du partage

Le tracé du tour de France cycliste 2015 est fait de sauts de puces entre les communes prêtes à dépenser 65 000 € pour un départ et 110 000 € pour une arrivée. La ville d’Utrecht (Hollande) a même investi 4 millions € pour avoir le départ de la première étape du tour !

On peut trouver bizarre que notre association publie un article sur cet événement annuel qui illustre les excès du néolibéralisme et qui, sous couvert de vélo façon greenwashing, fait surtout la promotion d’année en année des routes et des voitures. La société organisatrice ASO est d’ailleurs également bien connue pour l’organisation du Dakar voitures, camions et motos dans les zones désertiques de pays souvent pauvres.

En regardant le tracé des 21 étapes de ce tour de 3360 km, avec l’oeil géographique et éthique qui caractérise notre association, j’ai eu la surprise de constater que la ligne de partage A/M n’était franchie par le tracé 2015 qu’à l’occasion d’une unique étape sur laquelle je me suis donc concentré avec un plaisir peut-être visible. Et pourtant, lors de chacune des 3 étapes pyrénéennes précédentes, le tour n’était pas loin de la ligne A/M : à 3 km à vol de vautour à la Pierre-Saint Martin, 10 km à Cauterets et 9 km au Plateau de Beille.

Source ASO
Source ASO

Cette étape unique est la 15ème, dimanche 19 juillet 2015, entre Mende et Valence. Et les organisateurs du tour n’ont pas fait les choses à moitié, même si on peut penser qu’ils n’ont pas choisi l’itinéraire en pensant à la ligne de partage des eaux. En effet, ce jour-là, la ligne A/M sera franchie à 3 reprises par la caravane et les coureurs (les 3 franchissements entre 13h30 et 14h30), et les camping-cars ne manqueront pas de se masser le long de ce parcours du partage entre océan et mer.

Analyse en détail sur la carte ci-dessous :

19 juillet 2015, 15ème étape du partage des eaux A/M.
19 juillet 2015, 15ème étape du partage des eaux A/M.

Les franchissements :

> 0 – Sur la commune de Laubert (Lozère), 21 km après le départ donné à Mende, ce n’est pas le partage A/M qui sera franchi, mais juste un petit échauffement avec le partage des eaux entre les bassins atlantiques de la Garonne et de la Loire !

> 1 – 7 km plus loin, le tour franchira la ligne A/M pour la première fois en 2015 sur la commune de Montbel (Lozère), à environ 1210 m d’altitude. On passera du bassin atlantique de la Loire au bassin méditerranéen du Rhône.

> 2 – 11 km plus loin, sur la commune de Chasseradès (Lozère), les coureurs rebasculeront pendant 33 km du côté du haut-bassin de l’Allier, important affluent rive gauche de la Loire.

> 3 – Enfin, 72 km après le départ de Mende, une fois passés du département de la Lozère à celui de l’Ardèche, les coureurs et leur cortège motorisé franchiront pour la 3ème et dernière fois en moins de 2 heures (à la vitesse où ces héros vendeurs de rêve mécanique roulent) le partage des eaux A/M au col de Bez (1229 m), occasion pour le maillot à pois de s’arracher devant les caméras pour ne pas le perdre. Au sommet de ce col, situé entre les communes de Saint-Etienne-de-Lugdarès et Borne (Ardèche), le partage A/M est joliment indiqué par des panneaux.

Au col de Bez (1229 m) source : papadimitriou / google
Au col de Bez (1229 m) source : papadimitriou / google

Jusqu’à l’avant-dernière étape du 25 juillet de Modane (Savoie) à l’Alpe d’Huez (Isère), le tour 2015 restera dans le bassin méditerranéen du Rhône. Et c’est en train, en avion ou par la route que les coureurs et l’énorme logistique qui les accompagne franchiront la ligne A/M et rejoindront Paris et la Seine pour l’ultime étape qui couronnera les vainqueurs des différents maillots… que nous espérons « propres ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *