Rajouter du sens, s’approprier son périple, pour encore plus de plaisir…

page en cours de construction

Cette page est consacrée à la marche au long cours portée par un projet géographique. Quelques exemples :
> Suivre le cours d’un fleuve ou d’un affluent.
> Traverser un ou plusieurs pays en étudiant soi-même le parcours.
> Liaison à pied entre mer et océan ou inversement.
> Partir de lieux emblématiques (caps, sources, deltas, sommets, etc).
> Arriver sur un chemin déjà parcouru, un lieu d’histoire personnelle.

Nous commençons cette rubrique par les périples de Joseph Kohl, vice-président de notre association, qui a réalisé un grand nombre de marches en suivant au plus près les rives de cours d’eau ou de lacs. Depuis son Luxembourg natal, il est aussi à l’origine de l’idée de l’article Pays « orphelins » de fleuves. Son site web (bilingue français / allemand) Retour aux sources décrit l’ensemble de ses périples. Vous pouvez également suivre sa page facebook Retour aux sources.

Joseph Kohl parcourt méthodiquement les cours d’eau et les lacs autour du Luxembourg et ailleurs.

Les nombreux périples à pied réalisés par notre président, Pierre-Louis Blaix, autour de la ligne A/M et des bassins des fleuves partagés sont décrits ci-dessous. En complément des articles que l’on retrouve en cliquant sur les nombreux liens du texte, l’association peut fournir toute information sur ces périples. > Nous contacter

Depuis mai 2011, Pierre-Louis Blaix a parcouru près de 21.000 km à pied dans 11 Pays.

1 – Vía de la Plata *** (mai 2011) : mon premier camino de Santiago.  Il traverse les cinq grands fleuves atlantiques de la péninsule ibérique : Guadalquivir • Guadiana • Tajo • Duero • Miño
Sevilla > Salamanca > Santiago > Fisterra > Muxía (1109 km)
2 – Camino del Norte ** y Primitivo *** (sept. 2011) : départ d’Anglet (siège de notre association) par la voie du littoral en direction d’Irun. Les 9 fleuves côtiers partagés par la ligne A/M sont traversés.
Anglet > Irun > Bilbao > Santander > Oviedo > Santiago (877 km)
3 – Caminho Português *** (mai 2012) : au départ de Lisboa on longe le Tajo. A Porto, on traverse le Douro. La passe la frontière entre Portugal et Espagne en traversant le Minho / Miño.
Lisboa > Porto > Santiago > Muxía (700 km)
4 – Ruta del Baztan *** (juillet 2012)  Il s’agissait d’aller à pied aux fêtes de Pamplona (San Fermin). Nous étions bien les seuls ! Et pourtant la Ruta del Baztan traverse des zones très sauvages et passe la ligne A/M au col de Belate.
Anglet > Bayonne > Pamplona (120 km) ***
5 – Voie du Puy  + camino Francés  (septembre 2012) : 
Le-Puy-en-Velay > Saint-Jean-Pied-de-Port *** > Santiago (1515 km) *
6 – Camino de Levante + via de la Plata Portuguese (mai 2013)… Relier la Méditerranée à l’Atlantique à pied en suivant la grande diagonale de l’Espagne qui coupe la ligne A/M sur la commune de Minaya (?).
Valencia > Zamora > Bragança > Santiango > Muxía (1285 km) ****
7 – Marseille > Bilbao *** (septembre 2013) : une nouvelle liaison Méditerranée – Atlantique l’année où Marseille était la capitale européenne de la culture. Du Mucem au Guggenheim en suivant la voie d’Arles et le camino Aragonés.
Marseille > Arles > Somport > Puente la Reina > Bilbao (1133 km) ***
8 – Lanzarote, Fuertaventura, La Graciosa (décembre 2013) : ces 3 îles Canaries se prêtent à merveille à la marche au long cours en hiver dans un cadre très sauvage même si quelques lieux sont massacrés par le tourisme de masse.
Lanzarote > Fuerteventura > Lanzarote > La Graciosa (842 km) ****
9 – Ruta de la Lana **** + Vía de Baiona ****  (mai 2014) : de la Méditerranée à l’Atlantique, 1038 km en suivant les flèches de deux caminos de Santiago délaissés : la Ruta de la Lana et la Vía de Baiona.
Alicante > Cuenca > Burgos > Vitoria > Anglet (1038 km)
10 • Le Conquet > Anglet **** (septembre 2014) : partir du point le plus occidental de la France continentale en suivant sur le chemin breton puis la voie de Tours et la voie littorale pour rentrer à la maison.
Le Conquet > Brest > Vannes > Nantes > Bordeaux > Anglet (1132 km)
11 – Tarifa > Bilbao (mai 2015)… ce chemin original a la caractéristique unique de partager la péninsule ibérique en deux superficies exactement égales.
Tarifa > Cordoba > Toledo > Madrid > Valladolid > Bilbao (1390 km)
12 – Prague > Ansbach > Anglet (août-sept 2015) : ce périple de 2320 km traverse à de multiples reprises la ligne A/M. Onze communes A/M ont été rencontrées.
Prague > Ansbach > Basel > Vézelay > Limoges > Anglet (2320 km)
13 – São Vicente > Palos… Ce périple de 1180 km réunit deux grands caps de la péninsule ibérique entre Atlantique et Méditerranée, en passant au point culminant de l’Espagne continentale.
14 – Du Sněžník au Puy-en-Velay…  1800 km séparent l’extrémité nord de la ligne A/M du Puy-en-Velay en suivant presque intégralement des chemins de Compostelle en Tchéquie, Autriche, Suisse et France.
15 – Delta del Ebro > cabo Matxitxako… 660 km en remontant l’Ebro depuis la pointe de son delta puis en rejoignat le cabo Matxitxako, point le plus septentrional de la côte d’Euskadi.
16 – Delta du Po > Saint-Jean-de-Chevelu… Cet itinéraire de 817 km traverse le nord de l’Italie en remontant le Po afin de rejoindre des racines familiales en Savoie.
17 – Tenerife ** / El Hierro **** (décembre 2017) :
Tenerife Sur > Santa Cruz > Teide > Los Cristianos > El Hierro (547 km)
18 – Le Maroc au bout du partage *** Depuis l’extrémité sud de la ligne A/M au Maroc, il s’agissait de descendre le bassin de la Moulouya jusqu’à la Méditerranée puis longer toute la côte méditerranéenne du Maroc depuis la frontière avec l’Algérie jusqu’au détroit de Gibraltar.
Fès > Tounfite > Anemzi > Midelt > Ceuta > Malaga (974 km)
19 – Cap Skagen > Strasbourg (août 2018) :
Cap Skagen > Bremen > Dortmund > Koln > Strasbourg (1364 km)

×