Les cols de la ligne A/M se gravissent… en vélo aussi !

Il faut l’avouer, les piliers de notre association sont plutôt des marcheurs au long cours, traverseurs de pays à la recherche de nature authentique et d’émotions géographiques. D’où le titre énigmatique de cette page « En vélo aussi ».

Rendons à Gérard… l’idée de cette page !
Notre ouverture vers le monde du vélo et des cyclotouristes a commencé suite à notre étude des cols routiers de plus de 2000 m qui franchissent la ligne A/M. Avant, nous avions seulement produit deux articles concernant le franchissement de la ligne A/M par le Tour de France cycliste, articles qui n’ont pas beaucoup intéressé cette méga-épreuve du sport business.  > en 2015    > en 2016
Gérard est un cyclotouriste grenoblois, grand amateur d’ascensions de cols routiers, qui fait partie à ce titre du Club des Cent Cols, une association, on peut même dire une confrérie, à laquelle on ne peut accéder qu’après avoir gravi en vélo au moins cent cols (dont cinq de plus de 2000 m par centaine), cols choisis parmi une liste agréée.
Rappel : un col est, par définition, un point d’une ligne de partage des eaux de surface quelle qu’elle soit : entre rivières, entre fleuves ou même entre mers comme sur la ligne A/M. Un point important, car ce n’est qu’en partant des vrais cols topographiques que l’on peut tracer précisément une ligne de partage des eaux.

Grands cols de la ligne A/M en vélo © Club des Cent Cols avec Ligne de Partage

Nota : d’autres photos de cyclotouristes sur les cols de la ligne A/M sont également regroupées dans cet album qui continuera d’être enrichi.

Gérard a commencé par nous contacter pour nous signaler l’oubli d’un col routier de plus de 2000 m sur la ligne A/M sur cette page. Il s’agissait du Bielerhöhepass (2036 m), un col autrichien entre Vorarlberg et Tirol qui est également le seul col routier à péage. Pour les bagnoles, pas pour les marcheurs ou les cyclotouristes !

La ligne A/M entre le Bielerhöhepass et le Piz Buin qui n’est pas seulement une crème solaire ! La digue à gauche a été construite sur la ligne A/M, sans modifier le partage naturel.

L’idée s’est progressivement installée  d’une collaboration entre nos deux associations, Club des Cent Cols et Ligne de Partage, devenues depuis amies.
> Le texte officialisant notre partenariat se trouve sur cette page.

Le Club des 100 Cols organise deux randonnées cyclotouristes permanentes au plus près des cols de la ligne A/M :
Sur la « Divisoria » espagnole, entre Saint-Jean-Pied-de-Port et Tarifa. > lien vers l’article
Sur la ligne A/M française entre Cluny et le port de Pailhères. > lien vers l’article

Nous terminons cette page par un clin d’oeil aux cyclotouristes. Aimeraient-ils aussi passer en vélo sous la ligne A/M ? Comme des alpinistes qui deviendraient spéléologues !
Deux tunnels seulement (parmi les 67 tubes existants sous la ligne A/M) pemettent un franchissement à pied ou en vélo :
Tunnel de La Fenille (766 m) sur la voie verte du Haut-Languedoc dite « Passa Païs » entre les communes de Labastide-Rouairoux (Tarn) à Courniou (Hérault). > vidéo Fenille
Tunnel d’Uitzi (2675 m) sur l’incroyable vía verde del Plazaola-Leitzaran (41 tunnels au total !) entre les communes de Leitza et Lekunberri (Navarra, España). > vidéo Uitzi
En attendant l’ouverture espérée d’année en année d’une troisième possibilité, le tunnel du Tracol (2395 m) entre les communes de Riotord (Haute-Loire) et Saint-Sauveur-en-Rue (Loire). A noter que la commune de Riotord est membre de l’association Ligne de Partage. > voir iCi !

×