Riotord, histoire de Lignes

Après la commune pionnière de Pfetterhouse (AlsaceGrand-Est), Riotord (Haute-LoireAuvergne-Rhône-Alpes) est devenue la deuxième commune française à rejoindre notre association Ligne de Partage. 330 km séparent à vol d’oiseau les mairies de ces deux communes du partage. Riotord est un joli clin d’oeil à notre amour des cours d’eau et des méandres puisque le nom de la commune trouve sa source dans l’occitan riu tòrt = ruisseau tortueux.
Riotord est historiquement un des lieux spécialisés dans le moulinage de fils de soie naturelle. Encore aujourd’hui, même si l’activité a baissé, des grandes marques (Chanel, Hermès) font travailler des entreprises de moulinage installées à Riotord.
Notre histoire commune a commencé le 19 septembre 2016, jour du passage à Riotord de notre président sur son chemin du Sněžník au Puy-en-Velay.

Huit communes de Haute-Loire sont riveraines de la ligne A/M. Riotord est la plus au nord.

Riotord est une commune du département de la Haute-Loire frontalière avec les départements de la Loire au nord-est (communes de St-Régis-du-Coin, St-Sauveur-en-Rue et Burdignes) et de l’Ardèche (Vanosc) à l’est.
Riotord est une des 96 communes de la région Auvergne-Rhône-Alpes (dont 8 en Haute-Loire) traversées ou bordées par la ligne A/M.
Le territoire de cette commune de 1200 habitants a une superficie de 51,88 km² (3,5 fois la moyenne métropolitaine). Son périmètre de 39,5 km coïncide avec la ligne de partage des eaux Atlantique (Loire) / Méditerranée (Rhône) sur une longueur de 6,5 km entre le col de la Charousse (1241 m) et le Tracol (1030 m). > voir cartographie ci-dessous.

Riotord et ses six voisines de la ligne A/M, entre Haute-Loire, Loire et Ardèche.

Trois cours d’eau issus de la ligne A/M traversent la commune : Dunerette ; Saint Meyras ; Clavarine. Le centre-bourg de Riotord se trouve lui-même au confluent de 4 ruisseaux (Dunerette ; Saint-Meyras ; Merdary ; Combes) qui rejoigent la Dunières, puis le Lignon du Velay et enfin la Loire.

Riotord, sa mairie, sa voie verte « Tracolline » et la Via Gebennensis qui passe aux Seytoux.

En plus de la ligne A/M, Riotord est traversé par trois autres lignes emblématiques :
L’ancienne ligne de chemin de fer reliait en 84 km Firminy (Loire) à St-Rambert-d’Albon (Drôme) et a été en service de 1878 à 1953. Cette ligne franchissait le partage des eaux Loire (Atlantique)Rhône (Méditerranée) par un tunnel de 2400 m de longueur passant sous le (col de) Tracol.

De nos jours, cette ligne historique est devenue une voie verte joliment nommée Tracolline sur le versant atlantique de Riotord. Plus à l’aval vers Dunières, son nom touristique est Via Fluvia. Le passage de cette voie verte (vélos-piétons) par le tunnel du Tracol est en projet pour rejoindre le versant méditerranéen. Le tunnel du Tracol est un des 58 tunnels qui passent sous la ligne A/M dans les 9 pays concernés (15 tunnels sont en France). Ce tunnel est très comparable au tunnel d’Uitzi (2675 m sous la ligne A/M) en Navarra (Espagne) qui est traversé par la voie verte du Leitzaran depuis de nombreuses années maintenant. Une forme de jumelage pourrait être organisé entre ces deux tunnels et les communes et régions concernées.
Le chemin de Compostelle dénommé Via Gebennensis, qui vient de Genève pour rejoindre Le-Puy-en-Velay, passe par Saint-Sauveur-en-Rue, le Tracol et Les Seytoux (un des villages de la commune de Riotord) où a eu lieu la rencontre de 2016 entre Guy Peyrard, maire de Riotord, et Pierre-Louis Blaix, notre président.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *