Les frontières de la ligne

Les frontières sont des lignes qui marquent la séparation entre des territoires qui relèvent de juridictions différentes. En ce qui concernent les 9 pays de la ligne A/M, il est intéressant d’examiner, parmi les différents facteurs historiques ou géographiques qui ont déterminés le tracé des frontières au fil des siècles, la part de la ligne continentale de partage des eaux entre l’Atlantique et la Méditerranée.

Massif du Vignemale, col de Cerbillona (3195 m), frontière France-Espagne et ligne A/M

On constate que les 8080 km de la ligne A/M ne coïncident avec des frontières entre les pays que sur une longueur cumulée de 396 km, soit seulement 4,9 % de l’ensemble.

De plus, 300 km de ces frontières communes avec la ligne A/M se trouvent dans les Pyrénées entre la France, Andorre et l’Espagne. La raison est sans doute autant liée à la difficulté de franchir cette barrière de montagnes qu’au partage des eaux lui-même.

Les 96 km restant se trouvent plus au nord, dilués entre les frontières de Tchéquie, Autriche, Allemagne, Suisse, Italie et France.

Ce sont donc plutôt les rapports de force entre les hommes qui ont façonné les frontières entre les pays de la ligne, plutôt que la ligne de partage des eaux A/M, pourtant plus durable et incontestable. Ce constat sur les frontières entre les pays est beaucoup moins vrai pour les frontières entre les régions et départements qui épousent plus souvent les frontières naturelles. > Une exception ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *