Archives par mot-clé : masker

Oued Moulouya

L’oued Moulouya est le seul grand fleuve marocain qui s’écoule vers la Méditerranée. Il fait partie du groupe des sept grands fleuves méditerranéens (Donau, Po, Rhône, Ebro, Júcar, Segura, Moulouya) parmi les vingt grands fleuves partagés par la ligne A/M entre Tchéquie et Maroc. > Fleuves A/M
La Moulouya dépasse, en longueur et en superficie de bassin, les oueds atlantiques Sebou et Oum Er Rbia.  Cependant, sa ressource en eau est variable, entre longues sècheresses et crues soudaines, et globalement très inférieure aux grands oueds du versant atlantique. La plupart des affluents de la Moulouya sont à sec une bonne partie de l’année.
Nota : une astuce mnémotechnique pour se souvenir de la destination des trois grands fleuves marocains : Oum Er R’bia > Océan • Moulouya > Mer • Et SebOu contient un O et pas de M !

Le bassin de la Moulouya, au nord-est du Maroc, a la particularité unique d’être bordé, côté ouest par la ligne A/M sur 562 km et, côté sud par 640 km de la ligne M/S (entre Méditerranée et Sahara). Le Sahara fonctionne comme une immense zone endoréique (sans exutoire des eaux vers des mers ou océans) dont l’aquifère (réserves d’eau en profondeur) est le plus important du globe.

Bassin de la Moulouya dans la partie orientale du Maroc

Sur la carte ci-dessus sont représentés les éléments suivants :
• lignes de partage qui bordent le bassin de la Moulouya (A/M en rose et M/S en orange).
• les bassins des fleuves de la ligne A/M voisins de la Moulouya (lignes en jaune).
• La frontière Maroc / Algérie en jaune (à droite de la carte).
• Les 27 affluents de la Moulouya : en bleu ceux qui proviennent de la ligne A/M ; en vert ceux de la ligne M/S.
• La Moulouya elle-même est en bleu foncé.
• Quelques lieux d’importance d’un point de vue géographique : sommets, caps, communes, etc.

La Moulouya en chiffres

> Longueur totale = 692 km
entre ses deux extrémités :
•  Source  : il ne s’agit pas véritablement d’une source mais du point le plus haut où le lit de la rivière est marqué, à environ 1900 m d’altitude  (32°27’38.40″N 5°33’47.38″W) sur le territoire de la commune de Aghbala (Béni-Mellal, Béni-Mellal-Khénifra) qui chevauche la ligne A/M dans une zone montagneuse qui est considérée comme la jonction entre les massifs du Haut Atlas oriental et du Moyen Atlas.
•  Embouchure : la Moulouya se jette dans la mer Méditerranée (35° 7’24.91″N 2°20’28.82″W) entre le territoire des communes de Ras El Ma (Nador, Oriental) sur la rive gauche (à l’est) et Madagh (Berkane, Oriental) sur la rive droite (à l’ouest). Vers l’est par la plage, l’oued Kiss, frontière « étanche » entre Maroc et Algérie, n’est qu’à 12,6 km.

> Superficie du bassin versant :
 On trouve souvent dans les documents la valeur de 74.000 km². Attention, cette superficie représente le bassin de la Moulouya et des autres cours d’eau voisins gérés par l’Agence du bassin hydraulique de la Moulouya, entre frontière avec l’Algérie à l’est, et oued Nekkor à l’ouest. En réalité le bassin versant de la seule Moulouya a une superficie de 56.000 km² dont 1750 km² (≈ 3%) se trouvent sur le territoire algérien à l’est de Aïn-Béni-Mathar (Oriental).

> Affluents principaux :
 
Parmi les 27 affluents principaux de la Moulouya dont le cheminement provient des extrémités de son bassin, 4 sont les plus significatifs en terme de dimensions ou d’apports en eau. D’amont en aval :
• Ansegmir (103 km) en rive droite de la Haute-Moulouya. Cet oued provient de l’extrémité sud de la ligne A/M  (commune de Agoudim) et draîne également les eaux du Jbel Ayachi (3757 m), point culminant du bassin.
• Melloulou (126 km) en rive gauche. Son confluent avec la Moulouya se situe à Guercif (Oriental).
• Msoun (152 km) en rive gauche, 23 km à l’aval du confluent du Melloulou. Son bassin versant s’étend au nord jusqu’au bassin de l’oued Nekor, fleuve méditerranéen voisin.
• Za (368 km au maximum) en rive droite. Il conflue avec la Moulouya à Melg El Ouidane (Taourirt, Oriental). Son bassin versant est algérien sur 1750 km².

> Ressource en eau : Il est difficile de fournir une valeur fiable du débit de la Moulouya à son embouchure du fait de la grande variabilité des apports en eau du bassin et de la consommation d’eau de l’agriculture le long de son parcours. La ressource en eau globale du bassin est de l’ordre de 1300 millions de m³ par an correspondant à un débit moyen de 41 m³/s. Mais une partie non négligeable est consommée par l’agriculture ou évacuée lors de grosses crues.

> Point culminant du bassin versant (à ne pas confondre avec l’altitude de la source) : il se trouve au Jbel Ayachi (3757 m,  Aari n-ou ‘Ayyach en berbère), plus haut sommet du Haut-Atlas oriental, 29 km au sud-ouest de Midelt (Oriental).

> La ligne A/M surplombe le bassin de la Moulouya côté ouest sur une longueur de 562 km qui culmine au Jbel Masker (3277 m) entre les communes de Tounfite et Agoudim (Midelt, Drâa-Tafilalet).
Deux tripoints de  bassins encadrent ce long tronçon de ligne A/M :
• Au nord, le tripoint Sebou (Atlantique)  / Nekkor (Méditerranée) / Moulouya (Méditerranée)  sur le territoire de la commune de Ajdir (Al Hoceima, Tanger-Tétouan-Al Hoceima). Nous sommes sur une crête à environ 1510 m d’altitude, au-dessus de la source d’eau minérale Ain Hamra (عين حمران) qui serait, conditionnel de rigueur, comparable à la Vichy Célestins française
•  Au sud, le tripoint Oum Er Rbia (Atlantique) / Moulouya (Méditerranée) / Ziz (Sahara), à environ 2900 m d’altitude sur une longue crête de la chaîne du Jbel Iouigharacene, entre les communes de Anemzi et Outerbat (Midelt, Drâa-Tafilalet). Il s’agit de l’extrémité sud de la ligne A/M, à 8100 km de son extrémité nord en Tchéquie. Pour ce point important et sans dénomination à ce jour, nous proposons l’appellation mnémotechnique (et à consonance berbère) Méatsa (diterranée Atlantique Sahara).