USA Continental Divide

Parmi toutes les grandes lignes de partage des eaux continentales de la planète, celle entre l’Atlantique et le Pacifique aux États-Unis d’Amérique (USA) est l’une des plus connues sous le nom de Continental Divide.
Un chemin de grande randonnée de 5000 km, dénommé Continental Divide Trail (CDT), la parcourt au plus près lorsqu’il n’y a pas de difficulté, ce qui participe à rendre populaire le Continental Divide.

Continental Divide et bassins des USA

Dans la partie ouest des États-Unis, le Continental Divide traverse   quatre États (Montana ; Wyoming ; Colorado ; New Mexico) et longe l’Idaho sur plus de 500 km de sa frontière avec le Montana. Cette longue barrière de haute altitude n’est pas facilement franchissable en hiver par les voies de communication et a marqué l’histoire des États-Unis.

Continental Divide et bassins endoréiques des USA
Bassins endoréiques
La ligne du Continental Divide est interrompue à deux reprises par des bassins dits endoréiques où l’écoulement des eaux ne se fait ni vers l’Atlantique, ni vers le Pacifique et ne peut donc que s’infiltrer ou s’évaporer dans une vaste dépression fermée. Ces deux bassins endoréiques sont :
> Great Divide Basin dans l’État du Wyoming10250 km² de superficie. Le périmètre de partage qui ferme ce bassin a une longueur de 640 km (56% côté atlantique ; 44% pacifique) et une altitude moyenne de 2240 m.
> Plains of San Agustin dans l’État du New Mexico 3050 km² de superficie. Son périmètre de partage a une longueur de 330 km (29% atlantique ; 71% pacifique) et une altitude moyenne de 2510 m.
Ce paragraphe ne serait pas complet si l’on ne parlait pas d’un troisième bassin endoréique situé dans la partie des USA à l’ouest et sans contact avec le Continental Divide. Il s’agit du Great Basin, immense celui-ci puisqu’il couvre une superficie de 542 000 km², presque équivalente à celle de la France métropolitaine, sur le territoire de cinq États : Oregon ; Idaho ; Nevada ; Utah ; California. Son pourtour de près de 9000 km suit du côté ouest la longue crête de la Sierra Nevada qui culmine au Mount Whitney (4421 m), point le plus haut des États-Unis (hors Alaska).

Tableau mesures continental divide et bassins

Caractéristiques
> longueur : le Continental Divide au sens partage Atlantique / Pacifique mesure 4105 km. Si l’on prend en compte le périmètre des 2 bassins endoréiques (970 km voir plus haut), on atteint 5075 km.
> extrémité nord : la frontière entre USA et Canada a été fixée sur le parallèle 49°N. L’extrémité nord du  Continental Divide des USA se trouve par 49°N 114°4’5″W et coïncide avec le tripoint entre les États Alberta et British Columbia (Canada) et Montana (USA, sur la limite entre Glacier County et Flathead County).

Tripoint, extrémité nord du Continental Divide © holzmann
Carte extrémité sud du Continental Divide des USA
Extrémité sud du Continental Divide © google earth / plblaix

> extrémité sud : sur la frontière entre les USA (Hidalgo County, un des 33 Counties de l’État de New Mexico) et le Mexiquetat de Chihuahua) par 31°20’N et 108°20’39″W .
> altitude : l’altitude moyenne du Continental Divide est 2777 m  pour la seule ligne Atlatique / Pacifique. En incluant les périmètres des 2 bassins endoréiques, l’altitude moyenne est 2692 m.
> point le plus haut : le Grays Peak (4352 m / 14278 ft ; 39°38′2″N 105°49′3″W), un sommet de la chaîne nommée Front Range, partie la plus orientale des Rocky Mountains dans l’État du Colorado, est le point culminant du Continental Divide entre les counties de Clear Creek et Summit. A noter que le Torreys Peak, un sommet voisin à 1 km qui se trouve aussi sur le partage A/P,  a une altitude plus basse que le Grays Peak de seulement un mètre (3 ft) ! > photo ci-dessous

Grays Peak depuis Mt Edwards source
Grays Peak depuis le Mt Edwards (source photo : summitpost.org)
Point le plus bas du Continental Divide (photo alvarius)
Point le plus bas du Continental Divide (photo alvarius)

> point le plus bas : sur l’ensemble du Continental Divide, le point le plus bas se trouve par 31°42’47″N 108°25’13″W à 1310 m (4300 ft), à 20 km à l’ouest de la frontière avec le Mexique et à moins d’1 km au sud du lieu-dit Hatchet Gap (route 81) entre les Little et Big Hatchet Mountains. > photo ci-dessus

Grandes voies de communication
Le franchissement du Continental Divide par les chemins de fer et les routes a façonné l’histoire des États-Unis. Quelques exemples :
> US Route 2 : à 75 km à vol d’oiseau au sud de la frontière canadienne du 49°N, entre les counties de Glacier et Flathead (Montana), le Marias Pass (1590 m/5216 ft  48°19’4″N 113°21’11″W) est un des rares points bas du Continental Divide, franchissable en toute saison par l’US Route 2 qui relie Seattle (Washington) au lac Michigan. Une double voie ferrée utilise aussi ce passage stratégique.
> Interstate 15 : elle traverse 5 États entre San Diego (California) et le Montana puis l’Alberta (Canada) selon un axe nord-sud. Elle franchit à 3 reprises le Continental Divide : deux fois de part et d’autre de Butte (Silver Bow County, Montana) ; une fois au col frontière entre Montana (Beaverhead County) et Idaho (Clarke County) joliment nommé Monida Pass (6870 ft / 2094 m – 44°33′31″N 112°18′20″W).
> Interstate 70 / Eisenhower tunnel : ce tunnel à 2 tubes de 2,7 km de longueur est depuis 1973 le plus haut tunnel des États-Unis (3357 m / 11013 ft). Il passe sous le Continental Divide entre les comtés de Clearcreek et Summit (Colorado)> photo ci-dessous

Continental Divide et Eisenhower tunnel côté est © b.chalk
Continental Divide et Eisenhower tunnel côté est © b.chalk
Insterstate 40 / route 66 © azeline blaix
Insterstate 40 / route 66 © azeline blaix

> Interstate 40 : elle traverse les États-Unis d’est en ouest sur plus de 4000 km de Wilimington (North Carolina) à Los Angeles (California). Elle est sur de grandes portions parallèle à la mythique route 66. Elle franchit le Continental Divide à 2208 m / 7245 ft dans le comté de McKinley (New-Mexico). > photo ci-dessus
> Interstate 10 : à 55 km au nord du point le plus bas du Continental Divide (Hatchet Gap) l’interstate 10, autoroute de près de 4000 km qui traverse 8 États du sud des États-Unis entre la Californie et la Floride, franchit le Continental Divide à l’altitude de 4585 ft (1398 m) dans le comté de Grant (New Mexico), entre Lordsburg et Deming.

Toponymie
Il n’est pas rare que des noms géographiques s’inspirent clairement du partage des eaux. Trois exemples : Three Waters Mountain, Two Ocean PassTriple Divide Peak. En connaissez-vous d’autres ?

Continental Divide vs Ligne A/M
Il est intéressant de mettre en parallèle les caractéristiques chiffrées du Continental Divide avec celles de « notre Ligne A/M ».

Tableau comparaison cd et ligne am

Au rayon des similitudes frappantes :
> l’altitude maximale autour de 4300 m.
> l’écart en latitude entre les points extrêmes est quasiment identique autour de 17°50′ représentant 1070′ soit 1070 milles marins = 1982 km. La ligne A/M est simplement positionnée 1° plus au nord que le Continental Divide.
Au rayon des différences :
> La ligne A/M est plus longue de 3000 km. Ceci s’explique par un écart de longitudes extrêmes très supérieur (22° / 8°) ainsi qu’à un parcours généralement plus tortueux.
> L’altitude moyenne du Continental Divide est supérieure à celle de la ligne A/M de plus de 1300 m, correspondant d’ailleurs à la différence des altitudes minimales.

Les USA par bassins
Si l’on considère le bloc géographique des États-Unis hors Alaska (7,9 millions de km²), la répartition des grands bassins est la suivante :
> 73% (5,7 millions de km²) s’écoulent vers l’océan Atlantique,
> 20% (1,6 millions de km²) s’écoulent vers l’océan Pacifique,
> 7% (0,6 millions de km²) reste à l’intérieur de l’enceinte de bassins endoréiques.
Pas très pacifiques les USA !

2 réflexions au sujet de « USA Continental Divide »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *